LES BIENFAITS DE L'AUBEPINE

23/10/2009

LES BIENFAITS DE L'AUBEPINE

L'aubépine (Crataegus) est un genre d'arbres ou arbustes épineux de l'hémisphère nord appartenant à la famille des Rosacées.

L'aubépine est parfois appelé "cenellier" et ses fruits des cenelles. On la surnomme également "épine blanche"


http://www.fiftiz.fr/magazine/images/1/1018/mini/1211643120487.jpeg  http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/6/6d/Crataegus-monogyna.JPG/250px-Crataegus-monogyna.JPG

Propriétés médicinales 

Les fleurs sont utilisées comme hypotenseur, antispasmodique et sédatif.

Les feuilles sont en revanche tonicardiaques. Il est donc préférable de ne pas mélanger feuilles et fleurs dans une même infusion ou tisane.

Les fleurs d'aubépine, sont réputées et utilisées depuis des siècles enmedecine. Une récente analyse concernant dix éssais cliniques, a montréqu'un extrait d'aubépine, pouvait améliorer les capacités d'endurance,et la résistance à l'éffort, des personnes souffrant d'insuffisancecardiaque.

Quand le coeur n'arrive pas à fournir un débit sanguin adéquat, on souffre d'insuffisance cardiaque congestive.C'est là que l'aubépine intervient avec ses petites fleurs, avec pour résultat davantage de souffle et moins de fatigue.

Depuis des siècles, la réputation de cette plante n'est plus à faire:Elle régule la tension artérielle, calme les palpitations, l'anxiété,les angoisses, et soulage les troubles circulatoires liés à laménopause.Les résultats sont également positifs, en cas de vertiges, d'insomnie,de forteémotivité, et elle peut parfois faire cesser les bourdonnementsd'oreille.

Le grand avantage de cette plante, est que l'on peut en prendre, sans risque d'effets secondaires.Si vous ne trouvez pas cette plante dans la nature, vous pouvez acheterles fleurs séchées en phamacies, ou en magasins de produits naturels.

Symbolique et ésotérisme

Depuis l'Antiquité, l'aubépine symbolise l'innocence et la pureté virginale. On dit qu'elle est très liée aux pratiques de sorcellerie du mois de mai.

Dans le Nivernais, on fixe dans la nuit du 30 avril, une branche de celle-ci à l'entrée des écuries et des étables, afin d'empêcher les araignées dites sorcières d'y pénétrer.

La branche d'aubépine bien épointée serait souveraine contre les vampires quand elle leur transpercerait le cœur.

On dit que la foudre ne l'atteint jamais.

Au lendemain du 24 août 1572, jour du Massacre de la Saint-Barthélémy, les massacreurs commencent à s'affaiblir. Soudain, une rumeur folle se met à courir : on a vu une aubépine morte refleurir au cimetière des Innocents !C'est un miracle ! Un signe que Dieu approuve ce que font lescatholiques ! Il faut donc continuer à tuer, à tuer encore et sanscesse les "hérétiques" ! Le massacre repart. Certains curieux veulentapprocher l'aubépine miraculeuse. Impossible, elle est gardée parplusieurs rangs de soldats agressifs. Tellement bien gardée qu'ellen'existe que dans la rumeur.

Anecdote

Dans les années soixante-dix, un facétieux jardinier municipal de laville de Vigo en Espagne, Miguel Sulcudor, s’était passionné pour lesgreffes sur les aubépines. Sur des bases de Crataegus monogyna,il greffait de l’aubépine rose, du poirier, du néflier, en mélangeantsur un même arbre ces variétés. Il produisait ainsi des arbres quidonnaient des fruits d’un côté et des fleurs de l’autre. Il réalisaitaussi des greffes en écusson sur un même tronc en panachant aubépinerose, poirier, néflier, ce qui donnait des arbres où chaque brancheétait différente. Il donna à ces créations le nom de Sulcuduset plusieurs dizaines de ce type d’arbres furent plantées dans lesdifférents parcs et jardins de la ville. Faute d’entretien, beaucoup deces arbres ont dégénéré et seul subsiste le greffon d’aubépine rose quia supplanté le reste ; néanmoins, on peut encore admirer quelquesmagnifiques spécimens de Sulcudus dans le parc de Pontevedra oùchaque année au mois de mai, ces arbres se couvrent de fleurs roses etblanches (aubépine et poirier) et qui dès août produisent profusions debelles poires pour le bonheur des promeneurs. En France, des greffeursamateurs se sont inspirés des créations de Miguel Sulcudor et l'on peuttrouver, notamment en Bretagne, sous le nom de "Soulcoudus" desaubépines donnant plusieurs sortes de fleurs et de fruits sur un mêmearbre.

Fichier:Crataegus laevigata.jpg  http://l-eden.com/images/Aubepine.png  http://www.papillon-poitou-charentes.org/ancien/Poitou_Plantes/Aubepine%20commune%20Crataegus%20oxyacantha.jpg

 



 

 

 

 

Category : La garrigue méridionale | Write a comment | Print

Comments

| Contact author |