Castillon du Gard

20/10/2009




http://www.castillon-du-gard.fr/images/en-tete_logo.gif

Vue aérienne du village de Castillon

Avant la fondation du village de Castillon, différentes occupations humaines ont été reconnues.
La plus ancienne trace d'occupation humaine daterait du Paléolithique Supérieur (Magdalénien -16000/-10000) trouvée sur le site de Fontgrasse entre Castillon et Vers (fouillée par F. Bazile dans les années 1980).
Durant le Néolithique, une importante "station" aurait été découverte sur le plateau de Castillon dans les années 1910. Pour cette même période, une grotte (aux Escaravassons) datant du Fontbouisse a été fouillée en 1975 et a livré un abondant matériel. Les prospections pédestres révèlent que la plaine est également occupée. Une dizaine de "sites" ont été ainsi repérés.
L'Age du Fer et la période républicaine semblent moins présents. Les sites actuellement découverts sont de petites dimensions cependant une possible agglomération existait vraisemblablement sur le versant ouest du relief de Castillon. En revanche, le Haut et Bas-Empire sont des périodes bien représentés avec la mise en place de deux villae importantes (La Gramière, La Croix de Fenouillet); des occupations plus modestes (habitats, bâtiments annexes, atelier...) sont connues.
Enfin, durant le haut Moyen Age, deux hameaux se développent avec la création des chapelles de St Caprais et St Christophe.


La première mention du village de Castillon du Gard remonte à 1207. Le site est signalé comme un castrum, (Castrum Castelione) c’est à dire un lieu fortifié. En 1211, on apprend que Castillon constituait une possession de l’église d’Uzès. La Seigneurie du lieu appartenait au Prévôt de la cathédrale d’Uzès, qui possédait à Castillon une maison défendue par une herse. Ne nous sont parvenus de cette agglomération primitive que quelques traces : la chapelle située au nord-ouest, probablement aussi la porte située à l’est (le portalet). Le site de Castillon était défendu par un rempart dont des tronçons sont conservés sur la façade orientale du village. Le tronçon sud du rempart a complètement disparu, mais son tracé correspondait à peu près à celui des façades des maisons qui bordent au nord la place du village.

La population s’est rapidement concentrée dans le village, vidant les deux hameaux de la plaine, Saint-Caprais et Saint-Christophe, de l’essentiel de leurs habitants. Au XIVe s., il ne semble plus y avoir d’habitations autour de Saint-Caprais, tandis que Saint-Christophe est occupé par une communauté religieuse. Les textes gardent la mémoire de querelles qui ont pu exister à cette époque entre Castillon et les communautés environnantes. Ainsi en 1307, les consuls de Castillon portent plainte au sénéchal de Beaucaire contre le viguier de Valliguières qui leur avait fait saisir plusieurs charges de sel.

Le XIVe s. a été comme dans tout le Languedoc une période difficile. A la guerre contre les Anglais (guerre de Cent Ans), s’ajoutent les brigandages des « routiers » et la Peste Noire, qui a décimé au milieu du siècle une part importante de la population. C’est dans cette situation misérable que les Castillonnais se révoltent à la fin du XIVe s. contre des collecteurs d’impôts envoyés par le sénéchal de Beaucaire.

Au XVIe s., les Guerres de religion eurent des répercussions très importantes sur le village. Les Catholiques et les Protestants se disputent âprement le site stratégique de Castillon. Les protestants s’en emparent en 1568. En 1570, il est repris par l’amiral de Coligny (parti catholique). Les protestants d’Uzès le reprirent le 27 mai 1575, mais les Catholiques s’en emparèrent à nouveau au mois de mars 1580. En 1626-28, Castillon tombe entre les mains du Duc de Rohan qui démantèle le village et ses fortifications. Les murs d’enceinte du village seront cependant réparés un siècle plus tard, en 1720, à la demande des consuls du village.

Au milieu du XIXe s., l’accroissement de la population nécessita la construction d’une nouvelle église. Sa construction s’acheva en 1865. Située au sud-ouest du vieux village, elle mélange des influences romanes et gothiques. Peu de temps après, le village fut durement touché par le phylloxera, qui détruisit une partie du vignoble.

La commune a été occupée par les troupes allemandes durant la seconde Guerre Mondiale. Ils avaient établi leur quartier général, non loin de Castillon, au Château de Saint-Privat. Un poste radio émetteur était installé près de l’ancien Moulin à vent, ainsi qu’un dépôt d’armes dans les garrigues, à l’ouest du village. A la libération, le village échappa de peu à la destruction. En effet, les Allemands avaient prévu de faire sauter le dépôt d'armes. Les fils qui reliaient les îlots de munitions furent heureusement sectionnés par des Résistants.

LE VILLAGE PITTORESQUE

http://images.travelnow.com/hotelimages/s/033000/033133A.jpg http://www.villagesdefrance.free.fr/dept/dept_images/ph30_castillondugard.jpg
Castillon du Gard  Castillon du Gard http://www.gard-provencal.com/images/vv/castillon1.jpg 
http://t2.gstatic.com/images?q=tbn:KfIeU4Neuy8O0M:http://i1.trekearth.com/photos/60521/lion.jpg  http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/b/b7/Village-eglise-alpilles-provence.jpg/300px-Village-eglise-alpilles-provence.jpg  http://lechenet.free.fr/Archives/Villages/images/thumbnails/thumbnail71.jpg

PATRIMOINE

Le centre ancien du village avec ses rues pavées, ses gargouilles, son ancienne tour de garde, son ancienne porte.

http://www.castillon-du-gard.fr/images%20diverses/photos/porte_petit.jpg http://www.castillon-du-gard.fr/images%20diverses/photos/fontaine_petit.jpg 

La place avec ses oliviers centenaires, l'église, la chapelle romane, la maison des remparts (XVI-XVIIème), le moulin à vent,
http://www.castillon-du-gard.fr/images%20diverses/photos/stcapres_petit.jpg http://www.castillon-du-gard.fr/images%20diverses/photos/moulin_petit.jpg
la chapelle de St-Caprais (500 mètres du village au coeur du vignoble des côtes du Rhône), les remparts...

http://www.castillon-du-gard.fr/images%20diverses/photos/Castillon-11.jpg

http://www.castillon-du-gard.fr/images%20diverses/photos/la_poste_petit.jpg http://www.castillon-du-gard.fr/images%20diverses/photos/rue1.jpg  http://www.castillon-du-gard.fr/images%20diverses/photos/village_vignes_petit.jpg

Archéologie et architecture - les sites


La chapelle Saint Christophe                          La GRAMMIERE Période Romaine                 
http://www.castillon-du-gard.fr/images%20diverses/photos/archeo_stchristophe_petit.jpg http://www.castillon-du-gard.fr/images%20diverses/photos/gramieregl.jpg

COMMUNAUTE DES COMMUNESDU PONT DU GARD

SITUATION GEOGRAPHIQUE :

De part sa situation géographique, Castillon du Gard se situe au carrefour des grandes rencontres touristiques.
Castillon du Gard est situé respectivement à 22 km de Nîmes et à 22 km d'Avignon ainsi qu'à 15 km d'Uzès.
A proximité du Pont du Gard (2 km) mais aussi de la camargue, des cévennes et du lubéron.
Services autoroutiers à Remoulins

HISTORIQUE :

Lapremière mention du village de Castillon du Gard remonte à 1207. Lesite est signalé comme castrum, (Castrum Castelione) c'est à dire unlieu fortifié. En 1211, on apprend que Castillon constituait unepossession de l'église d'Uzès. La Seigneurie du lieu appartenait auPrévôt de la cathédrale d'Uzès, qui possédait à Castillon une maisondéfendue par une herse.
Ne nous sont parvenues de cetteagglomération primitive que quelques traces : la chapelle située aunord-ouest, probablement aussi la porte située à l'est (le portalet).Le site de Castillon était défendu par un rempart dont des tronçonssont conservés sur la façade orientale du village.

Castillon_10b.jpgLapopulation s'est rapidement concentrée dans le village, vidant les deuxhameaux de la plaine, Saint-Caprais et Saint-Christophe, de l'essentielde leurs habitants. Au XIVème siècle, il ne semble plus y avoird'habitations autour de Saint-Caprais, tandis que Saint-Christophe estoccupé par une communauté religieuse. Les textes gardent la mémoire dequerelles qui ont pu exister à cette époque entre Castillon et lescommunautés environnantes. Ainsi en 1307, les consuls de Castillonportent plainte au sénéchal de Beaucaire contre le viguier deValliguières qui leur avait fait saisir plusieurs charges de sel.

LeXIVème siècle a été comme dans tout le languedoc une période difficile.A la guerre contre les Anglais (guerre de Cent ans), s'ajoutent lesbrigandages des routiers et la Peste Noire, qui a décimé une partimportante de la population.

Au XVIème siècle, les guerres dereligion eurent des répercussions très importantes sur le village. Lescatholiques et les protestants se disputent âprement le sitestratégique de Castillon. Les protestants s'en emparent en 1568. En1570, il est repris par l'amiral de Coligny (parti catholique). Lesprotestants d'Uzès le reprirent le 27 mai 1575, mais les catholiquess'en emparèrent à nouveau au mois de mars 1580. En 1626-28, Castillontombe entre les mains du Duc de Rohan qui démantèle le village et sesfortifications. Les murs d'enceinte du village seront cependant réparésun siècle plus tard, en 1720, à la demande des consuls du village.

Aumilieu du XIXème siècle, l'accroissement de la population nécessita laconstruction d'une nouvelle église. Sa construction s'acheva en 1865.Située au sud-ouest du vieux village, elle mélange des influencesromanes et gothiques. Peu de temps après, le village fut durementtouché par le phylloxera, qui détruisit une partie du vignoble.

PATRIMOINE :

Castillon_Mairie_001.jpgCentre ancien du village avec ses rues pavées, ses gargouilles, son ancienne tour de garde, son ancienne porte.
Laplace avec ses oliviers centenaires, l'église, la chapelle romane, lamaison des remparts, le moulin à vent, la chapelle Saint-Caprais et lachapelle Saint-Christophe.
La garrigue pour les promenades à cheval, à vélo
Son GR 63 qui relie le Pont du Gard, les sentiers de l'Articoyse, du Puits Neuf.

ARCHEOLOGIE :

Son site : la villa romaine de la gramière

ECONOMIE :

Castillon du Gard possède :

  • des carrières de pierres, (SNET, THOMANN, MERIDIONALE)
  • une plaine viticole dans les Côtes du Rhône, (CAVE ST HILAIRE)
  • une cave d'embouteillage de vins qui exporte jusqu'en Chine, (CIE RHODANIENNE)
  • une maison de retraite (MARPA)
  • un centre de formation et d'orientation avec plus de 200 élèves en alternance (MFR)
  • une école primaire
  • tous commerces ( EPICERIE, TABAC JOURNAUX, BOULANGERIE, BOUCHERIE, COIFFURE, ANTIQUITES, BAR ETC…)
  • divers artisans (ELECTRICITE, PLOMBERIE, PLACO PLATRE, MACONNERIE, MENUISERIE, PAYSAGISTE ETC…)
  • plusieursrestaurant (CLOS DES VIGNES, AMPHITRYON, LES JARRES, LA TREILLE DEL'ABBE, L'AUBERGE DE CASTILLON, LE VIEUX CASTILLON etc…)
  • une agence postale
  • un cabinet d'infirmières
  • un cabinet de kinésithérapeutes





 

 

 

 

Category : La garrigue méridionale | Write a comment | Print

Comments

| Contact author |