LA FLORE EN GARRIGUE (Les fleurs et les arbustes)

30/9/2009

 

http://gardon.cilsia.fr/img/barbarie.jpg

    La flore de la garrigue et des gorges du Gardon présente deux aspects, celui du bord de la rivière et celui des plateaux.

    La flore des plateaux est caractéristique de la flore de la garrigue. Nous y trouvons toutes les espèces méditerranéennes habituelles comme le thym, le romarin, le ciste, etc. Le genévrier, l'arbousier, le pistachier et le cade cohabitent avec le chêne qui règnent maître.
    Les gorges possèdent également de nombreuses orchidées et une multitude de narcisses fleurissent très tôt en saison à l'abri des falaises. Il vaut mieux éviter de tomber dans les figuiers de barbarie qui colonisent les flancs sud des rochers, les iris sauvages sont nombreux, ils sont soit bleus, soit jaunes soit encore blancs...

    Les rives du Gardon sont beaucoup plus humides, on y trouve de grands et beaux arbres mais aussi des fougères, et de plus en plus d'algues qui prolifèrent l'été avec le manque d'oxygène de l'eau...

     

    Fleurs de la garrigue

    http://gardon.cilsia.fr/flr/dsc_1.jpg  http://gardon.cilsia.fr/flr/dsc_2.jpg  http://gardon.cilsia.fr/flr/dsc_3.jpg

    http://gardon.cilsia.fr/flr/dsc_4.jpg  http://gardon.cilsia.fr/flr/dsc_5.jpg  http://gardon.cilsia.fr/flr/dsc_6.jpg

    http://gardon.cilsia.fr/flr/dsc_7.jpg  http://gardon.cilsia.fr/flr/dsc_8.jpg  http://gardon.cilsia.fr/flr/dsc_9.jpg

    http://gardon.cilsia.fr/flr/dsc_10.jpg  http://gardon.cilsia.fr/flr/dsc_11.jpg  http://gardon.cilsia.fr/flr/dsc_12.jpg

    http://gardon.cilsia.fr/flr/dsc_13.jpg  http://gardon.cilsia.fr/flr/dsc_14.jpg  http://gardon.cilsia.fr/flr/dsc_15.jpg

    http://gardon.cilsia.fr/flr/dsc_16.jpg  http://gardon.cilsia.fr/flr/dsc_17.jpg  http://gardon.cilsia.fr/flr/dsc_18.jpg

    http://gardon.cilsia.fr/flr/dsc_19.jpg  http://gardon.cilsia.fr/flr/dsc_20.jpg  http://gardon.cilsia.fr/flr/dsc_21.jpg

    http://gardon.cilsia.fr/flr/dsc_22.jpg  http://gardon.cilsia.fr/flr/dsc_23.jpg  http://gardon.cilsia.fr/flr/dsc_24.jpg

    http://gardon.cilsia.fr/flr/dsc_25.jpg  http://gardon.cilsia.fr/flr/dsc_26.jpg  http://gardon.cilsia.fr/flr/dsc_27.jpg

    http://gardon.cilsia.fr/flr/dsc_28.jpg  http://gardon.cilsia.fr/flr/dsc_29.jpg

    LA LAVANDE

Les lavandes sont des arbrisseaux dicotylédones de la famille des Lamiacées (ou labiées) et du genre Lavandula, à fleurs le plus souvent mauves ou violettes disposées en épis, dont la plupart des espèces, très odorantes, sont largement utilisées dans toutes les branches de la parfumerie. Elles poussent surtout sur les sols calcaires secs et ensoleillés, à l'exception de La stoechas, qui préfère les sols siliceux.

Toutes les lavandes sont des plantes mellifères, très recherchées par les abeilles.

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/a/a7/Landscape_Provence_France_1.jpg/180px-Landscape_Provence_France_1.jpg  http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/7/71/Koeh-087.jpg/250px-Koeh-087.jpg  http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/9/93/Lavandula-angustifolia-flowering.JPG/120px-Lavandula-angustifolia-flowering.JPG

 

LE THYM

Thymus est un genre de plantes (couramment appelées thym) de la famille des Lamiacées. Ce genre comporte plus de 300 espèces. Ce sont des plantes rampantes ou en coussinet portant de petites fleurs rose pâle ou blanches. Ces plantes sont riches en huiles essentielles et à ce titre font partie des plantes aromatiques. La principale huile essentielle de Thymus vulgaris est un terpénoïde qui lui doit son nom, le thymol, une substance bactéricide. Dans le sud de la France, le thym est aussi fréquemment appelé farigoule (de son nom occitan : farigola).

 

  http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/f/fe/Thymian.jpg/250px-Thymian.jpghttp://www.cuisine-astuce.com/wp-content/uploads/2009/06/5giedo38.jpg  http://olharfeliz.typepad.com/photos/uncategorized/thyme.jpg

 

LE LAURIER

Le laurier, ou laurier-sauce, est un arbuste à feuilles persistantes et coriaces, originaire des pourtours de la Méditerranée.

Son nom scientifique est Laurus nobilis L., famille des Lauracées.

Noms communs : laurier-sauce, laurier vrai, laurier franc, laurier noble, laurier des cuisinières, laurier d'Apollon.

Ses feuilles sont utilisées en cuisine pour leur arôme. Cet arbuste est aussi très cultivé pour l'ornementation, notamment pour l'art topiaire. Hors des régions de climat méditerranéen, il est très sensible au gel et souvent cultivé en bacs.

Il ne faut pas confondre le laurier roseavec le laurier. Quand on parle de laurier en fleurs, il s'agit en faitde laurier rose. Celui-ci n'est pas utilisé en cuisine, car toxique(voir ci dessous : 'Les autres lauriers').

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/d/d2/Laurier_sauce.JPG/180px-Laurier_sauce.JPG  http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/e/ea/Illustration_Laurus_nobilis0.jpg/250px-Illustration_Laurus_nobilis0.jpg  http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/e/e8/Laurier.jpg/180px-Laurier.jpg

 

LE ROMARIN

Le romarin, Rosmarinus officinalis, est un arbrisseau de la famille des Lamiacées (ou labiées), poussant à l'état sauvage sur le pourtour méditerranéen, en particulier sur sol calcaire (garrigue). On peut aussi le cultiver dans les jardins. Il possède de nombreuses vertus phytothérapeutiques, mais c'est aussi une herbe condimentaire et une plante mellifère (le miel de romarin est très réputé), ainsi qu'un produit fréquemment utilisé en parfumerie. Son nom signifie mot à mot en latin rosée de mer.

Le romarin peut atteindre jusqu'à 1,50 m de hauteur. Il est facilement reconnaissable en toute saison à ses feuilles persistantes sans pétiole,coriaces, beaucoup plus longues que larges, aux bords légèrement enroulés, vert sombre luisant sur le dessus, blanchâtres en dessous.Leur odeur, très camphrée, évoque aussi l'encens.

La floraison commence dès le mois de février (parfois en janvier) et se poursuit jusqu'en avril-mai. La couleur des fleurs,qui se présentent en grappes assez semblables à des épis, varie du bleu pâle au violet (on trouve plus rarement la variété à fleurs blanches R. officinalis albiflorus). Leur calice est velu, à dents bordées de blanc. Elles portent deux étamines ayant une petite dent vers leur base. La lèvre inférieure de la corolle est profondément divisée, faisant penser au labelle de certaines orchidées. Comme pour la plupart des lamiacées, le fruit est un tétrakène (de couleur brune).

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/0/07/Plan_de_romarin.JPG/120px-Plan_de_romarin.JPG  http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/6/6b/Koeh-258.jpg/250px-Koeh-258.jpg  http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/1/16/ChristianBauer_flowering_rosemary.jpg/120px-ChristianBauer_flowering_rosemary.jpg

 

LE FENOUIL

Le fenouil commun (nom scientifique Foeniculum vulgare, syn. Foeniculum officinale)est une plante bisannuelle ou vivace, cultivée pour le renflement  bulbeux et charnu de ses feuilles imbriquées les unes dans les autres.Ce n'est pas un bulbe comme l'oignon comme son nom le laisserait à penser. C'est une plante de la famille des Apiacées (Ombellifères), qu'on rencontre principalement dans les climats méditerranéens.

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/2/28/Foeniculum_vulgare.jpg/220px-Foeniculum_vulgare.jpg  http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/3/38/Illustration_Foeniculum_vulgare1.jpg/250px-Illustration_Foeniculum_vulgare1.jpg  http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/3/31/Foeniculum_vulgare.JPG/250px-Foeniculum_vulgare.JPG

 

LE GENEVRIER CADE

Le genévrier cade (Juniperus oxycedrus), ou cade, ou encore oxycèdre, est un petit arbre ou un arbrisseau fréquent en région côtière méditerranéenne (du Maroc à l'Iran), où il est l'une des plantes caractéristiques des garrigues et des maquis. Les cônes, comestibles frais, sont bruns à orange. On distingue couramment deux sous-espèces :

  • subsp. oxycedrus, à port érigé, à feuilles très étroites, à fruits petits ;
  • subsp. macrocarpa, plus buissonnant et à gros fruits.

À noter cependant que, dans une monographie récente consacrée au genre Juniperus (Junipers of the World, 2004), R.-P. Adams propose de faire de macrocarpa une espèce à part entière (J. macrocarpa) et de diviser la sous-espèce oxycedrus en deux : J. oxycedrus (ouest du bassin méditerranéen) et J. deltoides (est du bassin).

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/8/8a/Cade2.jpg/250px-Cade2.jpg  http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/8/8e/Koeh-083.jpg/150px-Koeh-083.jpg  http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/5/51/Baies_de_gen%C3%A9vrier.JPG/150px-Baies_de_gen%C3%A9vrier.JPG

 

LE FIGUIER DE BARBARIE

C'est une plante arborescente qui peut atteindre de 3 à 5 mètres de haut. Son organisation en cladodes,couramment appelés « raquettes », est particulière. Les cladodes sont des tiges modifiées de forme aplatie, de 30 à 40 cm de long sur 15 à 25cm de large et de 1,5 à 3 cm d'épaisseur. Unis les uns aux autres, ils tendent à former des branches. Ceux de la base se lignifient pour former au-delà de la quatrième année de croissance un véritable tronc.

Ces cladodes assurent la fonction chlorophyllienne à la place des feuilles, et sont recouvertes d'une cuticule céreuse (la cutine), qui limite la transpiration et les protège contre les prédateurs.

À la base des feuilles se trouvent les aréoles (environ 150 par cladode) qui sont des bourgeons axillaires modifiés, typiques des Cactacées. Leur méristème, selon les cas, produisent des épines et des glochides, ou bien émettent des racines adventives, de nouveaux cladodes ou des fleurs. À noter que même l'ovaire et donc le fruit est couvert d'aréoles susceptibles d'émettre à nouveau des fleurs ou des racines.

Les épinesproprement dites, blanchâtres, sclérifiées, solidement implantées, sont longues de 1 à 2 cm. Il existe des variétés inermes, sans épines.

Les glochides,fines épines de quelques millimètres, de couleur brunâtre, se décrochent facilement, mais munis de minuscules écailles en forme d'hameçons s'implantent solidement dans la peau et sont très difficiles à retirer. Ils se cassent facilement quand on cherche à les enlever.Ils sont toujours présents y compris dans les variétés inermes.

L'appareil racinaire est superficiel, se concentrant dans les 30 premiers centimètres du sol, mais en revanche très étendu.

Les fleurs sont à ovaire infère, uniloculaire. Le pistil est surmonté d'un stigmate multiple. Les étamines sont très nombreuses. Les sépales peu apparents et les pétales bien visibles de couleur jaune orange.

Les fleurs se différencient en général sur des cladodes âgés d'un an, le plus souvent sur les aréoles situées au sommet du cladode ou sur la face la plus exposée au soleil. En principe, une seule fleur apparaît dans chaque aréole. Les jeunes fleurs portent des feuilles éphémères caractéristiques de l'espèce. Un cladode fertile peut porter jusqu'à une trentaine de fleurs, mais ce nombre varie énormément selon la position du cladode sur la plante, son exposition, et aussi selon des facteurs physiologiques (nutrition).


Le fruit, ou figue de Barbarie, est une baie charnue, uniloculaire, à nombreuses graines (polyspermique) dont le poids peut varier de 150 à 400 g. Il dérive de  l'ovaire infère adhérent au réceptacle floral. Certains auteurs le considèrent comme une fausse arille.Sa couleur est variable selon les variétés : jaune, rouge, blanc... La forme est également très variable, non seulement selon les variétés mais aussi selon l'époque de formation : les premiers sont arrondis,les plus tardifs ont davantage une forme allongée de pédoncule. Le nombre de graines est très élevé ; de l'ordre de 300 pour un fruit de160g.

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/e/ec/Indian_Fig_-_Opuntia_ficus-indica.jpg/250px-Indian_Fig_-_Opuntia_ficus-indica.jpg  http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/4/44/Hoja_de_tuna_silbestre_de_los_andes_venezolanos.jpg/230px-Hoja_de_tuna_silbestre_de_los_andes_venezolanos.jpg  http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/1/1e/Opuntia_ficus-indica_3.jpg/230px-Opuntia_ficus-indica_3.jpg  http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/a/a1/Opuntia_ficus-indica_fruit9.jpg/230px-Opuntia_ficus-indica_fruit9.jpg

 

LE GENÊT

Le genêt à balais (Cytisus scoparius) est une espèce d'arbuste à feuillage caduc de la famille des Fabaceae originaire du nord-ouest de l'Europe.

On l'a longtemps utilisé en le laissant sécher pour en faire des balais.

Le genêt à balais atteint une hauteur de 1 à 3 m, rarement 4 m. Les branches principales ont un diamètre pouvant atteindre de 5 à 10 cm.C'est un arbuste très ramifié à port colonnaire, aux tiges vertes anguleuses, aux petites feuilles caduques, simples et lancéolées ou composées et trifoliolées, mesurant de 5 à 15 mm de long.

Au printemps, il se couvre entièrement d'une multitude de fleurs jaunes odorantes, de 15 à 20 mm de largeur et de 20 à 30 mm de longueur, qui laissent rapidement voir les étamines. La fleur de structure complexe et dépourvue de nectar est pollinisée par les bourdons[1]. Elle est fermée jusqu'à ce qu'elle soit visitée par l'insecte puis reste ensuite ouverte.

À la fin de l'été, ses gousses oblongues, de 2 à 3 cm de long, 8 mm de large et 2 à 3 mm d'épaisseur,deviennent noires, éclatent avec un bruit sec et répandent leurs graines autour de la plante mère.

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/a/a9/Cytisus_scoparius_jfg.jpg/250px-Cytisus_scoparius_jfg.jpg  http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/d/d6/Koeh-200.jpg/250px-Koeh-200.jpg  http://www.gb-provence.com/documents/Genet-d%27Espagne-3-web.jpg

 

L'IRIS

L’iris est une plante vivace à rhizomes ou à bulbes de la famille des Iridacées (dont fait également partie le crocus). Le genre Iris contient 210 espèces et d'innombrables variétés horticoles. On trouve souvent dans les jardins des Iris germaniques.

Le mot « iris » est un emprunt médiéval au latin iris, iridis, lui-même emprunté au grec Iris, Iridos désignant la messagère des dieux, personnification de l'arc-en-ciel. Le terme a d'ailleurs longtemps été employé pour désigner l'arc-en-ciel. On le trouve associé à la fleur à partir du XIIIe siècle, en raison de la coloration de ses pétales, aux reflets irisés.

On trouve des iris dans tout l'hémisphère nord, aussi bien en Europe qu'en Asie, en Afrique du Nord et en Amérique du Nord. Déjà considéré comme sacré par les Égyptiens, l'iris est devenu, sous le nom héraldique de fleur de lys, le symbole de la royauté en France. Aujourd'hui, l'iris des marais (Iris pseudacorus, également appelé Iris faux-acore), à la belle couleur jaune, est l'emblème de la ville de Bruxelles, tandis que l'iris versicolore (I. versicolor) est celui du Québec depuis 1999. L'iris d'Angleterre (Iris latifolia) est en fait à l'origine une belle espèce endémique des Pyrénées.

Certaines espèces sont très recherchées en parfumerie pour leur rhizome, dont on extrait l'essence d'iris et son principal composant, l'irone. Ce sont Iris germanica avec surtout sa forme blanche plus connue sous le nom d'iris de Florence et Iris pallida, cultivé en Italie et au Maroc. Il semble que la mode de l'iris comme parfum ait été lancée par Catherine de Médicis. Au XVIIe siècle, on l'utilisait en poudre pour les cheveux : le rhizome était pilé, puis tamisé, donnant une poudre qui sentait très bon la violette,propriété due à l'irone. Après avoir été un moment considéré comme démodé, l'iris entre toujours aujourd'hui dans la composition de nombreux parfums, associé aux notes florales ou comme note de fond.

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/c/c1/Iris.jpg/250px-Iris.jpg  http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/a/a4/IrisAnglica.jpg/200px-IrisAnglica.jpg  http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/d/db/Iris_versicolor_4.jpg/200px-Iris_versicolor_4.jpg

 

L'ARBOUSIER

L'Arbousier (Arbutus unedo), fraisier en arbre ou arbre à fraises, est une espèce d'arbustes ou de petits arbres notamment répandus dans le Midi de la France de la famille des Ericaceae.

Pline l'Ancien explique ainsi son nom de « unedo » que Linné réutilisera pour le nom scientifique de l'espèce[1] : « L'arbouse est un fruit sans mérite; le nom qu'il porte (unedo) l'indique; il vient de ce qu'on ne mange qu'une arbouse (unum edo) ».

Les arbouses, fruits de l'arbousier, assez méconnues en France, sont appréciées en Espagne où elles entrent dans la composition de certains gâteaux, et au nord du Maroc où les enfants les vendent au bord des routes du Rif en novembre ainsi qu'en Algérie.

Cette espèce est considérée comme sensible au feu et pyrophile[2].

L'arbousier est un arbre de 5 à 15 mètres de haut.

Ses feuillesà bordure dentée d'une dizaine de centimètres de long sont persistantes ovales, vert foncé luisant au-dessus, vert pâle dessous. Elles sont riches en tanins.

Les fleurs blanc-verdâtre, en forme de clochettes blanches pendent en grappes et apparaissent en septembre-octobre.

Le fruit, appelé arbouse (ou fraise chinoise), rouge orangé à maturité, est une baie charnue, sphérique, à peau rugueuse, couverte de petites pointes coniques. C'est un fruit comestible, sans goût très prononcé, qui est mûr en hiver. Il est riche en vitamine C. La chair est molle, un peu farineuse, acidulée et sucrée, et elle contient de nombreux petits pépins. Les fruits mettent un an pour arriver à maturité. Il n'est pas rare de voir le même rameau porter les fleurs de l'année et les fruits mûrs nés des fleurs de l'année précédente.

 

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/c/cb/Arbouses.jpg/250px-Arbouses.jpg  http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/a/af/Arbutus_unedo_-_tree.jpg/250px-Arbutus_unedo_-_tree.jpg  http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/5/5b/Arbutus_unedo_hojas.jpg/180px-Arbutus_unedo_hojas.jpg

 

LE LILAS D'ESPAGNE

Le centranthe rouge (Centranthus ruber) appelée lilas d'Espagne ou valériane rouge est une plante herbacée vivace de la famille des Valérianacées (famille aujourd'hui parfois agrégée aux Caprifoliacées).

C'est une plante assez grande formant des touffes, aux tiges et feuilles vert-grisâtre, assez charnues, aux feuilles supérieuresengainantes, aux fleurs parfumées, roses, rouges ou blanches, à éperon.Elle se plaît dans de nombreux endroits et affectionne particulièrement les vieux murs ou les rochers ensoleillés.

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/e/ea/Centranthus_ruber_form.jpg/120px-Centranthus_ruber_form.jpg  http://upload.wikimedia.org/wikipedia/fr/thumb/e/e7/Centranthus_ruber.jpg/250px-Centranthus_ruber.jpg  http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/9/9c/Lilas_d%27espagne.jpg/117px-Lilas_d%27espagne.jpg

 

LE LILAS

Syringa vulgaris, le lilas commun ou lilas français est un arbrisseau ornemental de la famille des Oleaceae. Il existe une variété à fleurs blanches.

Ses feuilles, non coriaces, sont opposées et pétiolées, pointues au sommet.

L'inflorescence est une grappe composée appelée thyrse.

Les fleurs comportent quatre pétales, la corolle formant un long tube à la base. Elles sont le plus souvent de couleurlilas, mais elles peuvent aussi être blanches ou rougeâtres.

Son fruit est une capsule.

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/f/f5/Syren.jpg  http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/2/2c/Lilac_%282%29.jpg/250px-Lilac_%282%29.jpg  http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/3/35/Lilac_Flower%26Leaves%2C_SC%2C_Vic%2C_13.10.2007.jpg/450px-Lilac_Flower%26Leaves%2C_SC%2C_Vic%2C_13.10.2007.jpg

 

L'ASPERGE SAUVAGE

Asparagus acutifolius est une espèce appartenant à la famille des Asparagaceae. Cette espèce est très courante dans le Sud-Est de la France.

Elle ressemble a Asparagus fallax. Ses pousses du printemps sont comestibles, bien qu'elles soient beaucoup moins grosses que les pousses d'Asparagus officinalis qui sont, elles, commercialisées.

  • Les Asparagacées sont généralement originaires des régions tempérées chaudes et subtropicales, où elles sont largement répandues.

Les racine et tige 

Les feuilles 

  • Une des caractéristiques de cette famille est les feuilles très réduites, généralement jusqu’à l’état d’écailles plus ou moins épineuses. Elles abandonnent souvent leurs fonctions chlorophylliennes.
  • Les feuilles sont dépourvues de stipules.
  • Les feuilles ne doivent pas être confondues avec les cladodes,de nombreux et courts rameaux plats, visibles sur les tiges. Ce sont ces cladodes qui assurent le fonctionnement chlorophyllien.
  • Il est néanmoins important de faire remarquer que l’introduction de nouveaux genres dans la famille, par l’APG II remet en question cette description traditionnelle des feuilles d’Asparagacées.

La ou les fleurs 

  • Selon les espèces, on retrouve tous les grands schémas de reproduction : les plants sont soit monoïques, soit dioïques, on trouve des cas d’hermaphrodisme, de polygamie.
  • Il en résulte des inflorescences diverses : les fleurs peuvent être solitaires ou groupées en cyme, en ombelle ou en grappe.
  • Les fleurs sont petites et régulières (cycliques).
  • Le périanthe est composé de trois pétales et trois sépales, indissociables. Ces six tépales sont soit libres soit soudés. Les fleurs sont donc fondamentalement trimères.
  • Les six tépales ont l’aspect de pétales (pétaloïdes), soit l’aspect de sépales (sépaloïdes).
  • L’androcée contient 6 étamines toutes fertiles disposées sur deux verticilles (diplostémones). Les anthères semblent être insérées par leur partie dorsale (dorsifixes) et s’ouvrent vers l’intérieur de la fleur (introrses). Enfin la déhiscence des anthères est longitudinale.
  • Le gynécée est formé de trois carpelles soudés. Les ovaires, triloculaires, sont supères. Chaque fleur n’a qu’un style mais avec deux à douze ovules par loge, qui ont une placentation axile. Les ovules prennent des positions multiples selon les espèces.

Le fruit 

  • Typiquement, le fruit est une baie.
  • Les graines sont albuminées (plus ou moins selon les genres et espèces)
  • L’embryon peut être droit jusqu’à courbé.

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/8/89/Asparagus_acutifolius_frutos.jpg/250px-Asparagus_acutifolius_frutos.jpg  http://www.lakko.fr/images/asparagus-acutifolius.jpg  http://storage.canalblog.com/06/05/173816/24797896_p.jpg

 

LE BUIS SAUVAGE

Les Buis (Buxus) sont un genre d'arbuste à l'odeur caractéristique, de la famille des Buxacées.Cette odeur pourrait être due à un composé contenant un groupement thiol, le 4-méthyl-4-sulfanylpentan-2-one (4MSP), également identifié dans le sauvignon.

Deux espèces sont indigènes en Europe. La première, le Buxus balearica, se trouverait encore à l'état sauvage en Andalousie. On en trouve quelques spécimens aux îles Baléares et en Sardaigne. L'autre espèce, très commune, Buxus sempervirens, se trouve dans toute l'Europe continentale et méditerranéenne. Buxus balearica, (également appelé buis de Mahon), est peu utilisé en horticulture.

Son aspect est brillant après polissage, ce qui en fait un matériau très utilisé pour faire des pièces d'échecs.

C'est une plante à croissance très lente, qui peut vivre plusieurs siècles. Son bois est particulièrement dur, ce qui lui valut d'être utilisé comme matériau pour fabriquer des outils durant la préhistoire avant la maitrise du métal. C'est un végétal particulièrement tenace et robuste, qui peut croître spontanément sur des zones importantes, en utilisant l'un ou l'autre de ses modes de reproduction :

  • la graine, qui est de couleur noire
  • le marcottage naturel : les branches basses d'un buis qui rampent sur le sol, s'enracinent fréquemment pour former un nouveau pied

Certains ouvrages le donnent pour un diamètre maximal de 15 cm. Les buis plus gros sont rares à présent mais il en existe encore des exemples de 80 cm de diamètre et 4m de fut dans la buxaie de Coudrée en Haute-Savoie.

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/5/57/Buxus_sempervirens_IMG_0980.JPG/180px-Buxus_sempervirens_IMG_0980.JPG  http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/4/41/Illustration_Buxus_sempervirens1_cleaned.jpg/250px-Illustration_Buxus_sempervirens1_cleaned.jpg  http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/f/f2/Buxus.sempervirens.flowers.jpg/250px-Buxus.sempervirens.flowers.jpg

 

LE HOUX SAUVAGE (faux houx)

Le fragon faux houx (Ruscus aculeatus) encore appelé petit houx est un arbuste de la famille des Liliaceae (ou des Ruscaceae, selon la classification phylogénétique).

C'est un arbuste rhizomateux, très ramifié, aux rameaux secondaires alternes transformés en cladodes ovales terminés par une épine, aux petites fleurs verdâtres à 6 tépales (3 grands, 3 petits). Les fruits sont des baies rouges.

Caractéristiques

  • organes reproducteurs:
  • graine:
  • Habitat et répartition:
    • Habitat type: sous-bois herbacés médioeuropéens, basophiles
    • Aire de répartition: méditerranéen-atlantique
    • http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/c/c8/Ruscus_aculeatus_jfg.jpg/250px-Ruscus_aculeatus_jfg.jpg  http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/7/7c/Illustration_Ruscus_aculeatus0.jpg/250px-Illustration_Ruscus_aculeatus0.jpg  http://storage.canalblog.com/95/29/173816/24797749_p.jpg

 

 

 

 

Category : La garrigue méridionale | Write a comment | Print

Comments

Benjamin2, le 09-05-2012 à 21:21:54 :

Super, mais manque l'affichage des fleurs

Bonjour, Votre blog est Super, mais manque l'affichage des fleurs. Amicalement, Benjamin

| Contact author |